COMMENT JE TIRE MA MELODIE DE CHANSON A LA LUMIERE.

mélodie de chanson
mélodie de chanson

En ce qui me concerne, je n’ai pas fais de grandes études musicales. Par contre trouver une mélodie de chanson m’est devenu assez facile. Les mots me donnent beaucoup plus de fil à retordre en général.

Depuis un certain temps, j’ai donc pris l’habitude de saisir ma guitare comme ça, au saut du lit, alors que rien n’est encore en marche dans la maison.

C’est un moment calme que j’apprécie beaucoup. Je sais que j’ai beaucoup de chance de pouvoir le faire. Alors voici comment je m’y prends.

 

Je parle doucement à ma guitare.

Le matin, je ne me dirige pas directement sur la radio, ni sur une tâche matérielle quelconque. Je ne passe pas non plus dans la salle de bain pour l’instant, ni vers la machine à café. Non, je savoure cette ambiance vierge du jour naissant et je profite de cet instant pour prendre ma guitare.

Je plaque un premier accord au hasard. Je m’imagine qu’il aura un goût particulier si je le prends par surprise. Et c’est en effet souvent le cas. Il faut que je joue le jeux honnêtement pour que ça fonctionne. Je suis doux avec ma guitare.

Je plaque un autre accord à sa suite. Ce sont maintenant deux accords très simples que j’articule. Parfois trois ou plus. Mais je reste calme et à force de refaire ce travail agréable, des améliorations très sensibles se font remarquer.

Je tente aussi des dissonances en ajoutant ou en enlevant un doigt au hasard. J’écoute ce que ça donne.

 

Exemple sonore 1

J’essaye aussi un capo pour changer le ton, ce qui va influencer mon imagination harmonique. Voilà le décor est posé.

Je donne maintenant une impulsion rythmique aux accords avec ma main droite. J’essaie de me surprendre. De ne pas faire la même chose que hiers. Mais je ne cherche surtout pas à être compliqué. Je reste calme. Je laisse venir.

 

La genèse de ma mélodie de chanson.

Très vite, au bout de quelques secondes, je tente un chantonnement vague, (nanananana), pour dégager une sorte de mélodie vague.

C’est un peu comme quand le sculpteur commence à enlever le gros pour dégager une forme à sa sculpture. Mais c’est beaucoup plus rapide.

J’ai souvent remarqué qu’au final les chansons qui me plaise le plus sont en fait très simples quand je les analyse un peu. Le cœur est simple. L’âme est là, humble. Les fioritures viendront ensuite. Ce sont ce que l’on appelle les arrangements. Ce n’est pas notre propos à ce stade.

Je me rechantonne plusieurs fois de suite ma phrase mélodique pour ne pas l’oublier. Et très vite pour en garder la trace, je l’enregistre avec mon dictaphone, mon téléphone portable, ou sur mon ordinateur. Il faut absolument que je m’en rappelle.

Exemple sonore 2

Ouf il était temps avant que cette trace ne s’évanouïsse, engloutissant l’idée pure, simple, et brute du départ.

 

Autres avantages de faire tout ça.

Maintenant je laisse décanter pour que l’idée se bonnifie. J’y reviendrais plus tard. Je peux m’occuper d’une autre chanson sans oublier celle-ci… ou aller faire un footing. Je suis heureux d’avoir créé et emmagasiner quelque chose de neuf.

Pour construire une chanson simple il faut trouver d’après le même processus 2 ou 3 phrases musicales différentes qui iront bien ensemble. Il s’agira ensuite de les accoler pour construire la musique de la chanson complète.

En faisant ça régulièrement, j’affine mon aptitude à trouver facilement des mélodies de chansons et j’ai maintenant dans mes tiroirs une foule de thèmes dans lesquels je peux puiser quand j’ai des baisses d’imagination ou des mots à essayer en musique.

 

Conclusion.

Commencez par des choses simples comme ça et petit à petit vous arriverez à sophistiquer votre travail. Attention quand même de ne pas trop compliquer vos bases. Ensuite les arrangements peuvent améliorer considérablement le premier jet. L’idée de départ est la plus importante.

Ecoutez des chansons connues à la lumière des renseignements contenus dans cet article. Bonne chance et laissez-moi vos commentaires ou vos questions dans le formulaire. Je vous répondrais.

Dans le prochain article je vous parlerais de la structure générale d’une chanson simple et je vous montrerais à l’aide d’exemples sonores basés sur la première mélodie de l’exemple sonore 2, comment agencer tout ça. Nous arriverons à la fin à une chanson complète.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.