L’INSPIRATION SE CONVOQUE, S’APPELLE.

Une fois que vous avez fait le choix primordial qui est celui du thème de votre chanson, vous avez vraiment éclairci votre terrain de jeu puisque ce choix a, de fait, éliminé toutes les questions qu’il serait inutile d’aborder.

J’insiste donc bien sur cette notion de choix, parce qu’en restant tergiverser indéfiniment on ne commence jamais.

L’INSPIRATION S’APPELLE,  SE CONVOQUE. 

Alors qu’à la première étape on pouviez plus compter sur votre imagination, vous devez maintenant faire appel à votre inspiration. C’est ici qu’elle rentre en jeu.

Mais l’inspiration est bien plus sauvage que l’imagination. Elle ne se laisse apprivoiser que progressivement. Sans doute, faudra-t-il avec elle, user de stratagèmes qui vous seront propres. Il va falloir lui donner confiance en vous.

Pour donner plus de crédit à votre démarche, vous suggère d’inaugurer un cahier tout neuf, que vous dédierez spécialement et éventuellement tout entier à la collecte des éléments concernant cette seule chanson.

A partir de maintenant essayez de vous retrouver tous les jours dans un endroit tranquille. Ici vous êtes sûr de ne pas être dérangé pour écrire votre chanson. C’est très important. Coupez le téléphone. Commencez à déposez sur votre cahier tout ce que vous inspire le sujet que vous avez choisi. Au début ce seront des notes en vrac si je peux m’exprimer ainsi. Ne vous souciez pas de technique pour l’instant.

Allez y tranquillement. Si vous n’avez pas l’habitude d’écrire, je vous propose de régler votre travail sur de courtes séances de 25 minutes d’écriture. Mais seulement allez-y vraiment pendant ces temps. Ne vous laissez pas détourner et déposez dans votre cahier tout ce que vous pouvez. On fera le ménage plus tard.

Pour vous aider je vous conseille d’utiliser une minuterie de cuisine. (Vous pouvez en trouver une pour 5€ dans une grande surface). Vous la réglez sur 25 minutes et c’est parti.

La musique sur la guitare
La musique sur la guitare

Dès qu’elle sonne, et vous allez voir que ça passe très vite, arrêtez-vous immédiatement pour vous changer les idées, même si vous n’avez pas fini votre raisonnement en cours.

Allez boire un verre d’eau, mangez un morceau, faites quelques étirement, allez marcher dehors, faites ce que vous voulez mais pensez à autre chose pendant 5 minutes.

Bien sûr au début, c’est un peu comme si c’était une machine que l’on essaye de lancer. Le moteur est froid et il y a des ratés. Mais il faut insister et petit à petit les rouages vont se dégripper.

Au bout de 5 minutes, si vous en avez le courage, vous pouvez recommencer le processus, 1 fois, 2 fois, 3 fois… ou bien vous y reviendrez demain. Mais revenez y demain au moins une fois.

Vous habituez ainsi votre inspiration à fonctionner tout en récoltant des phrases, des expressions, des métaphores, des bouts de proses, des souvenirs…L’inspiration s’appelle, se convoque.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.