Cet article est un concentré de petites actions et idées que je voudrais expérimenter dans un texte de chanson juste pour voir comment la structure musicale qui l’accueil se comporte. Qu’est-ce qui se passerait si comme je le pense maintenant je veux, prononcer cinq syllabes particulières comme si je les offrait à l’auditeur en forme de carré par exemple, ou un peu décalées en retard sur le ryhtme? 

Quelle impression immédiate et logique va être transmise à l’auditeur extérieur qui a l’habitude d’entendre des mots bien disposés sur les temps ou les demi-temps dans la plupart des chansons ? Je ne voudrais pas que cet auditeur ait une déception diffuse due à des décisions mal évaluées que j’aurais prises à la va vite. Il pourrait préférer de couper le son et de changer de morceau sans avoir bien entendu le résultat de mon parti pris. En fait je veux expérimenter des pratiques nouvelles pour ouvrir mon champs créatif mais pas au point que les personnes ne veuillent plus écouter ma chanson. C’est un peu rigolo comme démarche j’en conviens, mais j’ai envie de faire mon professeur Tournesol aujourd’hui.

Un exemple me vient à l’esprit comme cela sans réfléchir trop mais il illustre bien ce que je veux dire. Il s’agit d’un morceau d’un groupe américain fabuleux au temps de sa jeunesse : « Long Distance Love » du groupe Little Feat chanté par feu Lowell Georges.

Ecoutez comme c’est intéressant la façon dont la basse est posée en arrière de la batterie et essayez d’imaginer si vous pourriez pas rendre un peu cet effet en prononçant un groupe de deux ou trois syllabes sur votre refrain. Je dis ça comme ça. Juste pour voir.